18 mars 2014 : 250 manifestants contre le pacte de responsabilité et pour les Services Publics

DSCF0058

Pour la FSU l’annonce du pacte de responsabilité est inacceptable : c’est une nouvelle provocation après le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi et l’Accord national interprofessionnel.

Cet accord grèverait une nouvelle fois les caisses de l’État qu’on nous dit pourtant vides. Il conduirait à une nouvelle dégradation de l’emploi public et des services publics sans avoir aucune garantie que cela relance l’activité économique et l’emploi privé. En effet, d’un côté le gouvernement annonce 50 nouveaux milliards de cadeaux aux entreprises, ce sans contrepartie, et de l’autre il prévoit une économie de 50 milliards d’€ pour la période 2015-2017.

Les conséquences pour les services publics seraient dramatiques. La FSU craint ainsi que les 60 000 postes dans l’Éducation Nationale promis par le candidat Hollande ne voient jamais le jour. Pour les collectivités territoriales, 10,5 milliards d’économies sont déjà prévues à un moment où le gouvernement a fait son cheval de bataille d’une réforme des rythmes scolaires supportée à 100% par les communes.

Ces mesures seraient une catastrophe pour l’emploi en général car ces emplois même s’ils ont l’inconvénient pour M. Gattaz d’être des emplois publics sont des emplois utiles :

- Ils participent, comme les emplois privés, à la réduction du chômage.

- Ils sont loin de coûter les 50 milliards d’€ de cadeau fait au patronat.

- Surtout ils sont nécessaires, car ils offrent des services que la plupart des citoyens de ce pays ne pourraient pas s’offrir : qui a les moyens de payer pour l’École de ses enfants, pour ses dépenses de santé ? Même les entreprises réclament des services publics lorsqu’elles poussent dans la rue des « benêts » rouges pour réclamer des voies de circulation gratuites payées par l’ensemble des contribuables de ce pays ! Les services publics sont la richesse de tous. Nous tous qui en bénéficions, nous devons les défendre ! Nous devons les considérer comme une partie mutualisée de notre salaire !

 

Le Président Hollande et ses alliés, s’ils allaient au bout de cette logique ultralibérale, tueraient définitivement l’espoir suscité par l’alternance. Ils sont déjà responsables de la montée de l’extrême droite dans ce pays. Nous ne devons pas les laisser aller plus loin. Nous ne pouvons pas les laisser aller plus loin.

Nous devons absolument faire passer ce message auprès de nos concitoyens. Nos enfants nous reprocheraient d’avoir laissé faire. Nous ne pourrions pas dire que nous ne savions pas. Nous savons où nous allons ! Nous savons !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

4  251Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>